booba avec les juifs
Actu Rap

Booba et la Palestine, suicide médiatique ?

Un bouleversement pour le moins inattendu dans le rap game, Booba a pris position dans le conflit israélo-palestinien. Mais loin de prendre parti pour un camp ou l’autre, il explique à ses auditeurs que harceler son instagram ne changera pas l’issue de cette guerre. Son message a été très mal interprété et a entrainé un nombre énorme de réactions notamment de la part de rappeurs et de pseudo penseurs. Pour mieux comprendre cet épisode voici une frise chronologique des évènements depuis son premier post instagram, cette frise est mise à jour au fur et à mesure. Sous cette frise vous trouverez une légère analyse.

Rappel des faits (mise à jour continue)

 

Booba et « le cas juif »

Depuis des années Booba est soupçonné d’être juif, il en fait lui-même référence dans ses morceaux. Dans Gun In Hand avec Akon il fait état de cette rumeur : « Paraît que j’prends d’la CC, paraît qu’j’suis en prison, paraît quçj’suis juif ». Cette rumeur est basée sur son prénom : Eli. Ce prénom commun chez les juifs a suffi à la création de théories. Lors des clashs contre La Fouine et Rohff (qui se battent pour la deuxième place du rap game), ces adversaires n’ont pas hésité à y faire référence.

Parallèlement à ces rumeurs, Booba s’est progressivement éloigné de ses revendications pour la Palestine qu’il avait pu faire au détour de ses morceaux. Rien d’étonnant ça rentre dans l’épuration de son discours à but commercial. Booba est de moins en moins subversif pour plaire au plus grand nombre. Mais ce changement de discours a suffi aux adeptes de la théorie du complot pour relancer sa réputation.

Un écart dans un climat tendu

J’avais écrit un article parlant du marketing de Booba, à quelques jours prêts j’aurais pu parler de son post qui est surement sa plus grosse erreur. Le conflit palestinien est vieux et complexe, je l’ai moi-même étudié à travers des ouvrages écrits pour essayer de mieux l’appréhender. Mais ce conflit est devenu un symbole de répression, utilisé par les musulmans (entre autres) contre un certain monde occidental. Mais dans un contexte de montée de l’antisémite en France, cette cause au départ noble (personne ne peut cautionner le massacre de Palestiniens) s’est transformée en un acte raciste. De plus en plus d’internautes utilisent le conflit comme prétexte à leurs déversements de haine antisémite.
Booba en intervenant de la sorte s’est jeté dans la fosse aux lions, en se heurtant de plein fouet à un lobby d’internautes éduquées par les vidéos YouTube de pseudopenseurs comme Alain Soral. Face à cette meute décérébrée, il n’a pas pu accepter publiquement les réponses sensées, comme celle de Kennedy, qui rappelle l’importance de la médiatisation dans un conflit. Il se retrouve à s’enfoncer dans son rôle est à devenir un symbole du sionisme.

Mais on reproche derrière ces attaques, le manque de positionnement de Booba. Le rappeur n’a jamais voulu être un leader d’opinion, et en répondant de la sorte à ces attentes il s’est tiré une balle dans le pied.

Booba a mis le doigt dans un engrenage dangereux, et comme il le disait lui-même : « Quand il y’a de la merde dans le ventilateur, ça éclabousse tout le monde ». Il est surement judicieux que tous les autres rappeurs écoutent ses conseils et ne se lancent pas dans un débat vain.

PS : Article écrit dans la totale précipitation, je le corrigerais au fur et à mesure.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply DrStrange 14 juillet 2014 at 11 h 53 min

    Bonjour,
    je trouve bizarre pour moi Rap rime avec Politique, du moment que l’on cause de la vie tous les jours, de ce qui ne va pas alors on fait de la politique, alors maintenant qu’un rappeur interdit des messages politiques sur son compte twitter, c’est le serpent qui se mord la queue, c’est du ridicule, qu’il ne veule pas prendre position sur le conflit c’est son droit mais il ne peut pas empêcher les gens de parler mais surtout manquer de respect à ces membres, surement des personnes qui achètent ces disques, sans eux il ne serait pas là où il est, foutage de gueule complet !!

    ps: pourquoi utiliser le plugin all in seo pack? wordpress seo by yoast est bien mieux, plus performant !

    • Reply boss 14 juillet 2014 at 13 h 44 min

      Merci pour le commentaire

      Et certes le rap peut rimer avec politique, mais Booba essaye de se contenter à faire du divertissement. Je peux comprendre son coup de gueule contre les cyber militants, qui pour la plupart ne connaissent rien au problème et le font juste histoire de se donner un genre. Son coup de gueule est justifié, pas ce qui suit, il s’enfonce progressivement.

      PS : Je vais switcher oui

      • Reply DrStrange 15 juillet 2014 at 11 h 25 min

        Oui Booba est moins politique mais le rap reste le rap, ce n’est pas une musique de divertissement .
        Ce qui me hérisse le plus c’est le « ton » employé, il y a une manière de demander les choses, bande d’hypocrites pourquoi ce terme? Ou Aller sur le terrain bande de truffes, veut-il dire que tout se règle dans la violence? Car pour moi aller sur le terrain c’est faire la guerre, monsieur et madame tout le monde ne peuvent agir sur les pourparlers.

  • Reply Booba clash Tariq Ramadan dans son single 3G 30 juillet 2014 at 17 h 41 min

    […] C’était sans compter sur Booba qui du haut de son building essaye de retourner le fiasco de son post sur la Palestine. La vidéo de la « bagarre » de Rohff à Unkut, ou plutôt du lynchage, est […]

  • Reply CPHH le tak-show rap de retour avec pleins de nouveautés 1 septembre 2014 at 14 h 57 min

    […] eu l’occasion de parler de mon coup de cœur que j’ai dédié à l’histoire entre Booba et les cyber combattants et derrière tous les rappeurs qui se sont engouffrés dans la brèche. Ce fut l’occasion de […]

  • Leave a Reply